Naissances du Monde

vendredi 14 septembre 2018

Tourbillon

Le tourbillon de la vie - Jeanne Moreau et Vanessa Paradis

C'est leur deuxième enfant. Ils arrivent en pleine nuit, elle a rompue la poche des eaux et commence légèrement à avoir des contractions régulières. C'est le tout début du travail. Les contractions se rapprochent et deviennent de plus en plus intenses.

 

Elle a une péridurale et profite de quelques instants de sommeil avant ce que Monsieur appelle « la phase finale ». Depuis leur arrivée, celui-ci a du mal à ouvrir l’œil, il est recroquevillé sur le fauteuil la tête dans ses genoux.

Quand l'accouchement va bientôt commencer, la femme le réveille pour le prévenir.

« Ah non mais je ne dormais pas ! »

 

Et avant que je ne sorte de la pièce, il s'asperge le visage d'eau froide en répétant « Allez allez allez, c'est parti ! Allez, c'est là où je sers à quelque chose ! C'est parti, prépare-toi chérie, j'espère que t'es bien réveillée ! »

La femme me regarde, hausse les épaules et me dit « Hé ben, on ne dirait pas que ça fait 30 secondes qu'il est debout ! »

En installant la patiente pour l'accouchement, il va d'un coté puis de l'autre de la pièce, prend son brumisateur puis le repose. Prend son portable puis le remet dans le sac. Prend son appareil photo puis se retourne en marmonnant qu'il prendra des photos après. Il se tourne et se retourne vers sa femme en lui caressant la joue. Il boit un petit peu d'eau, refait le tour du lit, fait tourner le tabouret puis le met le plus haut possible. Il ré-attache sa blouse verte puis finalement desserre le cordon autour de sa taille. Il tient la main de sa femme puis retourne au robinet se laver les mains. Il s'installe devant le monitoring puis s'excuse d'être devant l'écran. Il est 5h30 du matin, ça me donne le tournis.

La mère pousse très bien, leur bébé avance rapidement. A la sortie de la tête, le cordon est très serré autour du cou, je dis au monsieur que je suis obligée de le couper. « Oh mais faites ce qu'il faut ! Je, je , je... De toute façon j'avais pas envie de couper ce truc ! Chérie, chérie regarde, bébé est lààààà ! »

Je pose le bébé sur le ventre de la mère, qui crie immédiatement. Le père met ses mains derrière sa tête et crie « OH MAIS C'EST INCROYABLE ! OH MON DIEU TU ES LA ! CHERIE REGARDE, IL EST LA ! NOTRE BEBE EST LA ! »

Bébé est calme, il regarde tranquillement sur le coté. Les parents versent leurs larmes, s'embrassent et embrassent leur nouveau-né.

 

Monsieur me regarde et me dit « J'ai eu peur vous savez. »

 

 

Posté par femme sage à 15:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,


samedi 18 août 2018

A la croisée des mondes

DSCF7468

Je me demanderais sans doute encore longtemps comment cette femme peut dormir à coté de son mari ronflant tellement fort qu'il a réveillé son nouveau-né.

 

Et cette femme qui est venue aux urgences gynécologiques la nuit du 1er avril car sa mycose l'empêchait de dormir.

 

Et celle qui se baladait dans les couloirs en peignoir rose bonbon à fleurs jaunes car c'est « beaucoup plus confortable que tous les autres vêtements que j'ai ramené ».

 

Et ce papa qui est rentré dans la mauvaise salle d'accouchement.

 

Et cette femme enceinte qui, mécontente de la réponse de SOS médecins, est venue consulter en urgence, car elle avait saigné du nez chez elle.

 

Et ce papa qui dormait sur le fauteuil dans la chambre de sa femme qui venait d'accoucher, avec son aîné endormi sur les genoux.

 

Et cette maman qui apprend qu'elle attend des triplés et dont la première exclamation est « Mais, on a qu'une voiture 4 places ! ».

 

Et ce couple qui appelle l'équipe paniqué car le premier caca de leur fils est noir et gluant.

 

Et cette maman qui répète à son bébé quand je le pique pour un bilan sanguin « Oh mais oui qu'elle est méchante cette femme. Oui méchante femme, méchante, méchante ! ».

 

Et celle qui, le jour de sa sortie de la maternité, me donne rendez-vous dans 1 an et demi.

 

Et cet appel au futur père quand il apprend que sa femme est sur le point d'accoucher et qu'il faut venir : « Vous pensez que j'ai le temps d'aller chercher le pain ? »

Posté par femme sage à 10:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

jeudi 12 juillet 2018

Un coup de soleil

Piton Argamasse, Ile de La Réunion

Le tour de l'après-midi est plutôt succin, on a déjà fait les examens des patientes et les chambres sont souvent bondées par les visites. Et puis, il faut gérer les accouchées qui arrivent de la salle de naissance, préparer les ordonnances, faire les papiers de sortie pour le lendemain, ranger la pharmacie et remettre de l'ordre dans les dossiers des dames qui sont sorties le matin. Bref, le tour de l'après-midi sert surtout à vérifier qu'il ne se passe rien d'anormal dans les chambres, et on a toujours en tête la montagne administrative qui nous attend.

  • Rebonjour Madame, félicitations à tous les autres ! Il vous reste assez de médicaments contre la douleur pour cet après-midi Madame ?
  • Oui c'est bon, je n'ai besoin de rien merci !

Je m'apprête à sortir de la chambre quand un monsieur penché sur le berceau de ce qui doit être sa nièce, me demande :

  • Par contre, vous auriez un médicament contre les coups de foudre ?

Je me penche à mon tour vers le berceau, un peu perturbée par cette expression que je ne connais pas. A la limite de l’inquiétude sur cet enfant qui me paraît dormir paisiblement.

  • Les coups de foudre ? Mais qu'est ce que c'est les coups de foudre ?

  • Bah euh un coup de foudre, quand je vous ai vu entrer dans la chambre...

  • Haaaa ! (le temps d'intégrer) Haha... Hahaha... J'avais pas compris du tout ! (gène absolue)

    Bon allez hein, bon après-midi à tous !

Posté par femme sage à 13:13 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

vendredi 18 mai 2018

Labyrinthe

DSCF7138

Elle a 41 ans, elle a déjà eu 5 autres grossesses, qui se sont toutes soldées par des fausses couches à des stades plus ou moins avancées. Elle a un peu décompensé à la perte de sa dernière grossesse, elle est suivie psychologiquement depuis. On lui a diagnostiqué un trouble de l'attention. Le parcours de la procréation médicalement assistée est lourd mais c'est le rêve de ce couple, surtout de cette femme.

Elle est enceinte mais ne veut pas trop y croire, elle a peur de perdre à nouveau un petit être.

Elle a du diabète, elle fait de la tension, sa grossesse est très médicalisée. Et puis son ventre s'arrondit, elle prend tous les conseils de tout le monde, redemande plusieurs fois de répéter pour bien intégrer les choses. Elle s'applique, elle s'implique.

Elle accouche, elle parle de son "bébé miracle", elle la câline, elle la cajole, se plie en quatre pour elle.

Et elle s'embrouille dans les médicaments, on lui répète 5 fois les choses, on lui note les horaires, on lui redit les dosages, on la rassure. On lui parle des quantités de lait alors qu'il prend le sein, on lui parle de contraception alors qu'elle n'en a jamais prise. Sa tension est toujours haute. Elle a oublié d'arrêter son insuline, ses comprimés antihypertenseurs restent inlassablement sur sa table de chevet. Elle semble un peu perdue. Mais quand on lui demande comment elle va, elle caresse les cheveux de sa fille et répond : "Je suis la maman la plus heureuse du monde".

samedi 12 mai 2018

A retardement

 

Elle vient pour accoucher. Elle n'est jamais venue consulter aux urgences. Allez, c'est parti pour faire un dossier !

 

Elle est à 8cms, c'est assez déconcertant de poser mes questions, entre 2 contractions, sur cette grossesse qui se terminera dans quelques minutes.

Ce sera son 3ème bébé me dit-elle. des accouchements totalement normaux. Ah oui et elle a fait une fausse couche. Donc G4P2 à cette minute précise (4ème Grossesse, 2ème parité). Pas le temps de vérifier les sérologies et tout le bazar, « tout est normal, tout s'est bien passé ». Je la crois.

Elle accouche très bien, tout le monde va bien.

 

Je m'attaque aux papiers.

Vous savez, ces papiers administratifs pour résumer la grossesse, l'accouchement, le post-partum immédiat, faire un résumé total sur l'ordinateur, renoter tout ça une troisième fois dans le carnet de santé du nouveau-né. Ah et il ne faut pas oublier de coter mes actes et vérifier que le dossier de maternité a été clôturé pour la future visite post-natale.

 

Tiens ce fameux dossier de maternité... G4P3 ? Pourquoi P3, elle m'a dit qu'elle n'a eu que deux enfants... Pourtant c'est la même dame... Ah mais.

Sa fausse couche n'en n'était pas une.

Elle a accouché prématurément à domicile, l'enfant est décédé dans les heures suivant sa naissance, d'infection pulmonaire. Et c'était il y a plus de 10 ans.

 

Posté par femme sage à 15:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,