Bon bon bon... J'ai un peu de mal à réécrire sur ce blog, ces pages ont été créé pour nos familles, amis et personnes souhaitant s'informer sur ce qu'on vit au travers de notre métier. Je pense que le ton léger ou grave qu'on a pu donner à ces pages n'appartiennent qu'à notre ressenti et, personnellement, cela me permet souvent de relativiser les situations que j'ai pu rencontrer.

J'espère n'avoir offensé personne (parce qu'en plus, je n'ai pas trop montré les superbes plages où je me prélasse pendant mes jours de repos !). Je prends toujours plaisir à écrire et à lire vos réactions, j'ai donc décidé de continuer à venir raconter mes bétises ici.

016b4e0f891a47919faafbd2805931c36d3dc9ca12

Mon contrat vient de se terminer, je suis donc au chômage sans le toucher pour une durée floue. Mes référents m'ont dit qu'ils étaient contents de mon travail, à moi donc de me rendre disponible lors du prochain contrat qui se libérera !

Je me souviens de situations qui me confortent souvent dans l'idée que notre métier est quand même bien chouette (je tiens à signaler que des détails ont été changé, histoire de laisser l'anonymat à l'anonymat):

- Monsieur et Madame sont malentendants, ils attendent leur 4ème enfant. Monsieur est hyper stréssé de voir sa femme souffrir et tourne en rond dans la chambre double en claquant des pieds, en déplaçant bruyamment leurs valises et en tentant de me demander à haute voix quand est-ce qu'elle pourra avoir la péridurale. Le bloc était archi plein, et la patience d'une quatrième pare a des limites physiologiques... Nous sommes partis en salle d'accouchement quand Madame était à 6-7 cms, j'ai écrit sur un bout de papier au conjoint (qui allait s'évanouir d'après sa nouvelle couleur de peau toute pâle) qu'on aurait peut être pas le temps de poser une péridurale. Il a paniqué en s'agitant de partout, j'ai fini par lui écrire "TOUT SE PASSE NORMALEMENT, TOUT VA BIEN". En installant la dame en salle d'accouchement, elle me fait comprendre qu'elle a perdu les eaux. Ah oui effectivement. Je pose le monito, elle a mal, je me retourne pour prendre de quoi poser le Ringer et elle hurle "Bébéééé !". J'ai soulevé le drap, j'ai vu la tête de bébé, j'ai regardé mes mains, j'ai regardé le bébé et j'ai posé mes mains toutes propres sur sa tête toute gluante pour l'aider à s'extirper de là. Le nouveau papa a changé d'expression du visage et s'est illuminé, j'ai même cru voir une petite larme :) Avant de repartir dans mon service, il m'a tendu un mouchoir avec écrit dessus "MERCI". Et ça, ça vaut bien toutes les douches de Dakin au Monde !

 

- Madame a accouché de son 3ème enfant il y a 2 jours et depuis 2 jours, son conjoint ramène ses enfants de 3 et 6 ans à la maternité de 10h à 19h30. Bien sur, elle est dans une chambre double, et bien sur ses ainés sont aussi sages que des requins qui n'ont rien croqué depuis 2 mois. Et ça court dans les couloirs, et ça tombe et ça hurle. Un délice pour les oreilles et la concentration.

 

- Vous avez déjà entendu l'histoire de la femme qui a de la fièvre chez elle mais qui n'en a jamais plus eu arrivée à l'hôpital ? Non ? Moi si.

 

- Elle a décidé de ne plus rien manger. Sa grossesse n'était pas désirée, mais son copain voulait vraiment d'un bébé. Et puis finalement, son copain l'a trompé. Et elle a décidé de le quitter. Avec sa grossesse difficilement acceptée. Avec ses doutes sur des IST qu'il aurait pu lui transmettre. Elle vient pour faire des tests. Elle vient surtout pour parler et décharger ce qu'elle vit. Et à chaque repas, on doit insister pour qu'elle y touche et on finit par rester avec elle un peu plus longtemps qu'avec les autres.

 

- Vous avez déjà entendu l'histoire du couple qui ne peut pas payer sa césarienne au Cambodge ? Oui ? Ici, il y a un couple qui ne peut pas se permettre de payer un dispositif expérimental (une cinquantaine d'euros environ) pour refouler la poche des eaux de Madame qui s'approche dangereusement du bord.

 

- On leur a annoncé qu'elle attendait un garçon. La dame a eu une césarienne en urgence, à terme, sans complication. Oh tiens, mais c'est une fille !!